Caractéristiques générales

Situation géographique et démographique

  • Voisine de la Zone de santé de Kabinda à l’ouest, elle fait partie du District sanitaire de Kabinda, dans la province du Kasaï Oriental.
  • L’accès se fait par une piste moyennement praticable sur 105 Km de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province.
  • Sa superficie est d’environ 2.900 Km.
  • Sa population est estimée à 264.000 habitants, soit une densité de 91 habitants/Km².

Situation socio-économique

  • C’est une population pauvre, essentiellement rurale, dont l’activité principale est l’agriculture de subsistance.
  • Il n’y a aucune activité économique de grande ampleur.
  • Le taux de scolarisation est de 36 %.
  • Le secteur de l’enseignement comprend 67 écoles primaires et 33 écoles secondaires.

Caractéristiques sanitaires

Structure et fonctionnement

  • La Zone de santé de Ngandajika comprend 19 Aires de santé, chacune ayant un Centre de santé fonctionnel. Même si la qualité des soins y laisse à désirer, 18 de ces Centres de santé sont signalés comme offrant un paquet minimum d’activités. Rares sont les centres de santé construits en matériaux durables.
  • L’hôpital général de référence comprend 120 lits pour 5 médecins généralistes avec peu de moyens logistiques. Le taux de référence n’est que de 7%.
  • Le taux d’accouchement assisté est de 43%.
  • L’équipe cadre a de faibles moyens logistiques et de fonctionnement pour réaliser ses missions. Son leadership et ses capacités managériales sont limités. Seuls 2 sur 11 membres de l’équipe cadre sont formés en management en soins de santé primaires.

L’Hôpital général et un centre de santé en août 2013

L’Hôpital général en août 2014

Prestataires des soins

  • On dénombre dans la Zone de santé 19 infirmiers A1, 47 infirmiers A2, 17 infirmiers A3 dont 2 accoucheuses, et 35 matrones.
  • Leurs connaissances ne sont pas actualisées.

Participation communautaire

  • Le pouvoir d’achat de la population est faible, tout comme son implication dans l’action sanitaire. Le fonctionnement des comités de développement sanitaires n’est pas suivi.
  • L’hygiène individuelle et communautaire est précaire.

Appui extérieur

  • Le Fonds des Nations Unies pour la Population appuie des projets en santé de la reproduction.
  • La coopération allemande (GTZ) appuie des projets dans le domaine du VIH/SIDA.
  • Le PA-PNDS appuyé par l’Union Européenne soutient l’approvisionnement en médicaments et l’achat des services de soins de santé.

Autres atouts

  • Ngandajika fut jadis réputé pour son activité agricole, grâce notamment à l’existence de l’Institut National d’Etudes et Recherche Agronomique (INERA), un atout qui attend d’être renforcé et caitalisé.
  • La proximité de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la Province à 100 km, permet le développement à Ngandajika d’une certaine activité commerciale qui peut contribuer à l’amélioration du pouvoir d’achat.